5@7 réseautage le 17 mai à Lac-Mégantic

Le 17 mai prochain, les SADC de l’Estrie vous invitent à un 5@7 réseautage visant à souligner l’implication en développement durable d’entreprises de l’Estrie.

L’événement se tiendra au Complexe Baie des Sables – restaurant Le Voilier et sera précédé par la conférence «Comment les PME peuvent tirer profit de la bourse du carbone».Cette conférence est offerte dans le cadre de la campagne Défi Climat 2012.

Merci de confirmer votre présence avant le 11 mai à Michel Bélanger, conseiller en développement durable, à l’adresse courriel suivante :

michelbelanger@ciril.qc.ca

Au plaisir de vous y voir!

Pour plus de détails :  Voir l’invitation officielle

Les Entreprises serricoles Bo-Jardins ancrent leur projet dans la durabilité

Depuis leur site à Ascot Corner, Les Entreprises serricoles Bo-Jardins visent à offrir des produits frais de qualité à leur clientèle, que leurs ventes soient faites sur place, dans les autres kiosques de légumes de la région ou dans les deux supermarchés qui les proposent. La culture en serre, qui représente le cœur des activités de l’entreprise, s’étend sur une superficie de 22 000 pieds2 et s’attarde principalement aux tomates et concombres, et dans une moindre mesure, à quelques autres légumes comme le poivron et la laitue.
L’intérêt du propriétaire pour le développement durable s’est déployé progressivement au cours des dernières années. La collaboration avec le IGA Cookshire fut d’ailleurs un catalyseur important amenant un changement de culture au sein de l’entreprise. Ainsi, la protection de l’environnement est maintenant au cœur des opérations et se traduit concrètement par l’utilisation minimale de pesticides de même que par la valorisation de matières organiques provenant du site ou hors du site (fruits et légumes de IGA, collecte municipale de sapins). Le développement durable a aussi été intégré dans la vision de l’entreprise, passant du court au moyen long terme.
Les SADC de l’Estrie aident l’entreprise à continuer les démarches amorcées, notamment en recherchant des acteurs du milieu serricole pouvant l’accompagner dans ses projets d’économie d’énergie. De plus, un support spécifique est offert pour un autre projet porteur, soit la certification biologique pour la culture en champs.

Pour une meilleure gestion des matières résiduelles au travail

La meilleure façon de réduire la quantité de déchets que nous produisons est de ne pas les produire. Peut-être avez-vous déjà entendu cette expression? Celle-ci fait bien sûr référence au principe des 3RV. Lorsqu’il est question de gestion des matières résiduelles, il s’agit de hiérarchiser les actions suivantes : réduction à la source, réemploi, recyclage (3R), et enfin, valorisation (V). En dernier lieu, on pourrait ajouter l’élimination.

Ainsi, dans toutes les situations, vous devriez prioriser la réduction de la production des déchets. En entreprise, cela peut se faire en minimisant l’emballage pour l’expédition des marchandises, en diminuant l’impression systématique du papier ou en utilisant de la vaisselle lavable.

Le réemploi s’applique quand on peut réutiliser un déchet à d’autres fins. L’exemple le plus banal serait le réemploi d’une boîte dans laquelle vous avez reçu de la marchandise que vous réemployez pour votre propre système d’expédition.

Ensuite, le recyclage est l’action de mettre un article dans un bac à récupération. Ainsi, le récupérateur vendra cette matière à un autre producteur qui utilisera cet intrant pour produire autre chose. Voici un site sur lequel vous pourrez voir ce que devient chacune des matières que vous récupérez :
http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/gerer/maison/matieres/que_devient.asp

La valorisation est la mise en valeur d’une matière résiduelle par une transformation chimique qui modifie radicalement la nature de la matière. Le compostage, la production d’énergie par la combustion des déchets entrent dans cette catégorie.

Seulement au moment où vous ne pouvez plus appliquer l’une des actions précitées, vous éliminez votre déchet en le mettant à la poubelle.

Voici le lien vers un guide pouvant vous aider à gérer vos matières résiduelles au travail :
http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/Client/fr/gerer/travail/dechet-boulot/index.html

Le camping les Berges du Lac sur le chemin du développement durable

Le camping les Berges du Lac est situé aux abords du lac Aylmer dans la municipalité de Stratford. On y accueille les campeurs saisonniers ou de passage depuis maintenant 20 ans. Environ 300 emplacements sont disponibles sur le site en plus d’un pavillon central, de blocs sanitaires, d’une piscine et d’une plage aménagée. 
Le développement durable est une préoccupation de plus en plus présente dans l’entreprise. La localisation du site amène le propriétaire à tenir compte de contraintes environnementales réglementaires, notamment en ce qui a trait à la gestion des eaux de surfaces et des eaux usées, ainsi que l’aménagement des berges. De plus, la clientèle est de plus en plus sensible aux enjeux environnementaux d’un tel établissement.
Face à cette nouvelle réalité, le propriétaire M. Daniel Latendresse a entamé une démarche d’accompagnement en développement durable avec les SADC de l’Estrie au cours des derniers mois. Il souhaite intégrer le développement durable dans les divers aspects de son entreprise afin de s’assurer de répondre aux futures exigences environnementales dans son secteur d’activité, de satisfaire les attentes des clients et de bonifier l’image du camping en le positionnant comme un citoyen corporatif respectueux et impliqué. De nouvelles actions viendront s’ajouter aux mesures déjà en place. Celles-ci s’ajouteront notamment à l’achat de produits locaux, la redistribution de surplus alimentaires, la consommation d’eau réduite par les douches à faible débit et la plantation d’arbres.
Des démarches sont déjà entamées afin d’améliorer les performances de récupération sur le site, alors que des actions sont prévues dès cet été pour réduire l’impact des activités du camping sur le lac Aylmer.