Bienvenue dans l’ère du télétravail!

Plusieurs gestionnaires d’entreprise sont réticents à permettre le télétravail au sein de leur équipe. Ils soulèvent plusieurs inconvénients: difficulté de supervision, perte de contrôle sur les employés, perte de productivité, isolement des employés, etc.
Pourtant, plusieurs avantages sont associés au télétravail. Des études démontrent que la productivité, la rétention, la capacité de recrutement et la satisfaction des employés augmenteraient alors que les coûts de fonctionnement d’immobilisation de l’entreprise et les absences diminueraient. La productivité des employés, par ailleurs, augmenterait de 20 à 30 %*. Cet état de fait s’explique principalement par la diminution des interruptions de travail et la plus grande facilité à se concentrer puisque les employés sont moins dérangés par le téléphone ou des collègues bavards. De plus, ils n’ont pas à replonger continuellement dans leur travail après chacun des dérangements. 
Pour l’employé, les avantages sont : la réduction de temps et de stress liés aux déplacements, une meilleure conciliation travail/famille, une optimisation du temps de travail, l’accès à un cadre de travail souple. 
Mais attention! Pour être plus productifs, les employés doivent posséder un environnement de travail adéquat à la maison, un accès aux dossiers de l’entreprise et une connexion Internet fiable. 
Il y a aussi un avantage environnemental. Comme cette mesure entraîne une réduction des déplacements des employés pour se rendre au travail, la quantité d’émissions de gaz à effet de serre émise dans l’atmosphère est diminuée. Les horaires comprimés auraient le même effet, mais dans une moindre mesure. De plus, les employés disposent du temps habituellement consacré aux transports pour travailler davantage ou pour des temps libres.
Enfin, il est clair qu’un équilibre dans les pratiques de télétravail est de mise pour, d’une part, augmenter la productivité des employés et, d’autres parts, briser son isolement et l’intégrer adéquatement à l’équipe. 
*Pour de plus amples informations sur le sujet, consultez l’étude du CÉFRIO : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Projets/enjeuxorganisation.pdf

Intégrer le DD à vos mission-vision-valeurs d’entreprise

Un nouvel outil est disponible sur le blogue dans la section « OUTILS » ci-haut.

Le court document aide les entreprises à mieux cerner les définitions de mission, vision et valeurs d’entreprise. Il fournit également des pistes de réflexion sur la place que le DD peut y occuper. Enfin, il présente trois exemples d’entreprises intégrant le DD dans leurs mission-vision-valeurs.

Allez y jeter un coup d’oeil!

Définir les mission-vision-valeurs de l’entreprise et y intégrer le DD

Un centre d’affaires à l’avant-garde

Le Centre d’affaires Place Centrale Cookshire est la propriété de monsieur Gilles Denis. Après avoir ouvert un IGA visant la certification LEED Argent et intégrant les plus hauts standards environnementaux en efficacité énergétique et en construction, ce dernier avait le désir d’ouvrir un centre d’affaires adjacent à l’épicerie. Pour ce centre, monsieur Denis désire orienter son développement selon la même idéologie que le IGA. 
Monsieur Gilles Denis fait partie de la catégorie des entrepreneurs visionnaires. Il n’hésite pas à prendre des risques avec de nouvelles idées et de nouvelles technologies dans l’optique d’ouvrir la voie pour d’autres et les convaincre de le suivre. Par ailleurs, l’adoption de pratiques durables et la protection de l’environnement sont des valeurs qui prennent souvent le dessus sur les considérations financières. Par son engagement, M. Denis a beaucoup d’influence dans la région et il est vu par plusieurs comme étant un des principaux leaders en DD de la MRC du Haut-Saint-François. Il désire maintenant faire rayonner le Centre d’affaires adjacent à l’épicerie et, le plus possible, intégrer dans sa gestion des éléments liés au DD pour que celui-ci devienne une référence en DD dans la région. 
Pour le centre, M. Denis avait le désir de sensibiliser les locataires au développement durable. C’est pourquoi, en collaboration avec les SADC de l’Estrie, il a développé une charte que chacun des locataires devra endosser lors de la signature de leur bail. Cette charte propose aux signataires de s’engager à réduire leur empreinte environnementale dans les domaines de l’énergie, de la gestion des matières résiduelles, des transports et des approvisionnements. 
Avec ce centre, M. Denis espère aussi encourager les artisans locaux en exposant leurs œuvres dans les lieux publics du Centre. De plus, il désire encourager les locataires à acquérir une certification environnementale telle qu’ICI ON RECYCLE! de Recyc-Québec. 
Enfin, le propriétaire aimerait que la partie encore non louée puisse devenir un lieu de rencontre pour les citoyens où des conférences et discussions sur divers sujets pourraient avoir lieu.
Ce projet constitue une occasion en or de sensibiliser encore plus de gens à l’importance de la protection de l’environnement : les locataires, mais aussi la population et les entreprises environnantes. C’est dans cette optique que M. Denis veut orienter le Centre d’affaires vers le DD.

Paysages François Lessard à la poursuite d’un aménagement paysager plus durable

L’entreprise Paysages François Lessard concentre ses activités dans le domaine de l’aménagement paysager, particulièrement au niveau de la conception et la réalisation d’aménagements paysagers, de la tonte de gazon et de l’entretien des espaces verts.  En plus de ces activités, elle effectue également du déneigement pour des commerces et résidences.
L’entreprise située à Lac-Mégantic a été créée en avril 2000 et compte 15 employés lors de la haute saison. Depuis sa mise sur pied, elle est en croissance constante. La clientèle de Paysages François Lessard est principalement constituée de résidants et commerces de la MRC du Granit.
Pour le propriétaire, le fait de travailler dans un cadre extérieur avec des végétaux l’amène directement à se préoccuper des impacts environnementaux de l’entreprise. Ainsi, il est important pour lui d’intégrer des notions de développement durable dans le quotidien du travail de son équipe. Cela s’exprime notamment par des choix d’aménagements paysagers ayant une bonne longévité (achat de matériaux durables, techniques adéquates), la rationalisation des transports pour son approvisionnement et la très rare utilisation de pesticides. L’aspect social du développement durable n’est pas en reste puisque la consultation des employés qui forment une équipe de travail bien soudée est de mise dans l’entreprise, tout comme une présence sentie dans la communauté (programme de commandite, Chambre de commerce, club Optimiste).

Dans le cadre de l’accompagnement en développement durable sollicité auprès des SADC de l’Estrie, l’entreprise s’intéressera particulièrement aux développements de la certification environnementale de la FIHOQ. La gestion des matières résiduelles et la communication environnementale auprès des clients sont également des thèmes sur lesquels elle souhaite se pencher.