Bien identifier vos bacs pour mieux trier vos matières résiduelles

Les entreprises prenant le tournant DD tentent souvent d’améliorer leur bilan environnemental en diminuant les déchets qu’ils envoient vers les sites d’enfouissement. Pour ce faire, il importe d’avoir les bons conteneurs, bacs et autres îlots de récupération aux bons endroits. Il est également essentiel que les équipements en place se complètent bien en évitant par exemple de retrouver une poubelle seule sans option de recyclage. Mais ce n’est pas tout. Les bons bacs aux bons endroits ne suffisent pas si leur identification est déficiente.
Rien de plus simple que de bien identifier ses installations de tri à coût modique. RECYC-QUÉBEC met gratuitement à la disposition de tous des modèles électroniques d’affiches et pictogrammes sur son site Internet. Vous pouvez également utiliser le modèle vierge et y insérer des pictogrammes retrouvés ailleurs sur le Web ou que vous aurez vous-même dessinés.
Voici quelques liens utiles pour vous y retrouver!
Une fois vos modèles choisis, il suffit de les imprimer au format de votre choix et de les plastifier pour avoir une affiche claire, peu coûteuse et plus résistante qu’une simple feuille de papier. Apposez-les alors directement sur les bacs ou directement au-dessus : pourvu que le tout soit facilement visible.

Une identification efficace de vos bacs permet d’éviter les erreurs lors du tri et démontre également que l’entreprise se soucie de bien gérer ses matières résiduelles!

Une vallée heureuse…et durable!

La vallée heureuse du Mont Élan est un centre d’hébergement situé à Westbury. Le site dispose de différents types d’hébergement : yourtes, wi-tentes, camps prospecteurs, refuges scandinaves, chalets rustiques, chalet à grande capacité et il peut accueillir les campeurs six mois par année. Divers services sont offerts sur le site, en particulier une salle de réception, une piscine ainsi que des sentiers de raquette, de vélo de montagne, de ski de fond et d’hébertisme. Une glissade pour tube est également aménagée sur le site.
Pour les propriétaires, Nil Lévesque et Andrée Boisvert, le développement durable est ancré dans leurs valeurs et passe inévitablement par le respect de l’environnement. Le site se prête d’ailleurs à l’observation de la nature et les clients bénéficient de panneaux d’interprétation visant à augmenter leurs connaissances sur la faune, la flore et les phénomènes géologiques. Indirectement, l’aspect social du développement durable occupe donc une grande place dans l’entreprise sous forme d’éducation de la clientèle à l’environnement.
Dans le cadre de l’accompagnement avec les SADC de l’Estrie, l’entreprise travaillera au développement d’outils de communication et de sensibilisation à destination des visiteurs. En effet, plusieurs enjeux méritent une attention de leur part. Entre autres, la consommation de l’eau puisque le site est alimenté par un puits et ce dernier peut vivre un stress hydrique en période sèche. Il y a aussi l’enjeu du tri des matières. D’ailleurs, avec les conseillers de la SADC, l’entreprise travaillera sur le perfectionnement des infrastructures en place. Parmi les autres outils qui seront travaillés, il y a des affiches de sensibilisation dans les hébergements et le bloc sanitaire, en plus d’un guide du visiteur qui sera remis à la clientèle à leur arrivée sur le site. La sensibilisation s’étendra également aux organisateurs d’événements sur le site afin qu’ils intègrent des mesures écoresponsables dans leur organisation et aux visiteurs afin de rationaliser l’utilisation du bois de chauffage durant la saison hivernale. Pour un site qui accueille une clientèle hétéroclite, avec ou sans hébergement et pour une période variée, la sensibilisation est un défi de taille pour son bon fonctionnement.
Dans le long terme, l’ajout possible de nouveaux chalets qui seraient entièrement indépendants énergétiquement est un autre projet que caressent les propriétaires de l’entreprise.
Pour de plus amples informations sur le sujet, vous pouvez consulter leur site Internet : http://www.montelan.ca/

Un nouveau programme de financement d’Hydro-Québec pour les entreprises

Depuis peu, Hydro-Québec a lancé un nouveau programme de financement pour les entreprises et institutions. Ce dernier se décline en cinq catégories : Bâtiments, Systèmes industriels, Produits agricoles efficaces, Remise au point des systèmes mécaniques des bâtiments et Projets d’innovation.  
Pour tous les clients affaires d’Hydro-Québec qui veulent améliorer l’efficacité énergétique globale de leur bâtiment, il est possible de faire une demande en vertu de ce programme. L’appui financier est déterminé en fonction des économies d’énergie du projet. Il est donc possible d’y soumettre tous les projets ayant un impact sur la consommation d’énergie, que ce soit le changement de l’éclairage, l’isolation de l’enveloppe thermique du bâtiment,  l’acquisition d’un système de chauffage électrique plus performant ou l’installation d’un système de récupération de la chaleur, etc.
Pour ce qui est du programme `Systèmes industriels, il est possible de recevoir du financement pour optimiser les procédés et faire l’évaluation qui y est associée, pour la modernisation d’équipements et d’installations existantes, pour l’agrandissement, la construction ou l’ajout de chaînes de production, pour la réalisation d’un projet de démonstration d’une technologie très écoénergétique ou pour la mise en œuvre de mesures prédéfinies relatives à l’éclairage, à la réfrigération industrielle, à la compression d’air et au refroidissement de l’eau.
Pour ce qui est du programme Produits agricoles efficaces, il s’adresse à la clientèle qui désire remplacer l’éclairage pour le rendre plus efficace, pour l’acquisition de tapis chauffants, pour l’installation de ventilateurs à haut rendement ou pour financer l’acquisition d’échangeurs à plaques.
Le programme de remise au point des systèmes mécaniques des bâtiments vise à optimiser le fonctionnement, entre autres, des systèmes de chauffage, de ventilation et de conditionnement de l’air des grands bâtiments. Il comprend un service d’accompagnement tout au long du projet. Dans le cadre de ce volet, vous pouvez aussi être client de Gaz Métro puisque ce programme porte sur l’ensemble des sources d’énergie. Il est offert en partenariat entre les deux entités et le Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques du ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec.
Enfin, le volet innovation du programme s’adresse à toute entreprise qui désire tester la faisabilité et l’acceptabilité de nouvelles approches commerciales ou de technologies efficaces permettant de réduire la consommation d’électricité et d’en évaluer la rentabilité.
Il est à noter que les clients des réseaux appartenant à des municipalités sont aussi admissibles à ces programmes. 
Pour de plus amples informations, consultez le http://www.hydroquebec.com/affaires/efficacite-energetique/programmes/

Marché Lavallée : un marché à saveur de développement durable.

Le Marché Lavallée est un marché d’alimentation situé à Lac-Mégantic. Les viandes fraîches et les charcuteries occupent depuis toujours une place centrale dans le commerce qui était initialement connu sous le nom de « Boucherie Chez Guy ». À ces produits s’ajoutent des fruits et légumes, des produits en vrac, des produits de la boulangerie, des fromages fins ainsi que des plats cuisinés.

Au cours des années, le propriétaire, M. Richard Lavallée, a été sensibilisé aux enjeux du développement durable par le milieu dans lequel il se trouve. Le positionnement de la ville de Lac-Mégantic comme un leader en environnement n’est certainement pas étranger à cette conscientisation des citoyens et entrepreneurs de la communauté. Guidé à la base par son ouverture d’esprit et ses valeurs personnelles rejoignant celles du DD, M. Lavallée entrevoit maintenant le potentiel qu’il représente pour son entreprise, en particulier au niveau des économies potentielles à réaliser et aux enjeux de protection de l’environnement.
Un des enjeux majeurs de l’entreprise est la compétition par les grandes entreprises intégrant l’alimentation. L’offre de produits locaux et les liens créés avec la communauté sont des aspects permettant au Marché de se démarquer par rapport à ce type de compétiteurs tout en étant liés à une vision de développement durable.
Au niveau plus spécifique, l’énergie consommée par l’éclairage, la gestion des matières résiduelles en général et des emballages en particulier sont des enjeux relevant du DD sur lesquels le propriétaire souhaite se pencher. Dans le cadre de l’accompagnement en DD des SADC de l’Estrie, les conseillers épauleront le propriétaire sur ces points et quelques autres.