Félicitations à Tardif Diesel!

L’entreprise Tardif Diesel, située à Ascot Corner, a été finaliste pour les Prix d’excellence en environnement des Cantons-de-l’Est 2013. Elle a pu profiter de sa soirée au Gala du 22 octobre dernier pour connaître d’autres entreprises qui, comme elle, se démarquent dans la région en intégrant le développement durable de façon exemplaire dans leurs pratiques.

Rappelons que Tardif Diesel a été accompagnée par des conseillers en développement durable des SADC de l’Estrie au cours des deux dernières années.

Pour en connaître davantage sur les finalistes et gagnants des Prix d’excellence en environnement des Cantons-de-l’Est 2013, consultez le site de Fondation Estrienne en Environnement.

Une boucherie qui sort de l’ordinaire!

La Boucherie La Bonne Coupe est une entreprise située à Asbestos dans la MRC des Sources. En plus de la boucherie, l’entreprise exploite un département de charcuterie et une section de repas prêt-à-manger. L’entreprise a débuté ses activités en 1990 et elle a procédé à de grandes rénovations au bâtiment en 1996. Depuis 2008, Sébastien Marcotte, le fils du propriétaire, a pris la relève de l’entreprise pour en assurer la pérennité.
Pour le jeune propriétaire, le développement durable est davantage lié aux économies en argent que l’entreprise peut réaliser par ses actions environnementales. Il désire ainsi réduire ses coûts de production tout en agissant sur l’environnement.
L’entreprise a déjà mis en place des actions intéressantes en DD dont voici quelques exemples : embauche d’employés en réinsertion sociale, abolition des horaires fractionnés pour les employés, participation au programme conciliation étude-travail des Carrefour jeunesse-emploi de l’Estrie, récupération de la viande non vendue, participation à la mutuelle de prévention pour la CSST, réutilisation d’une partie des boîtes de carton pour l’emballage des commandes, dons de surplus de nourriture, etc.
Quelques priorités d’actions ressortent du diagnostic de l’entreprise et c’est sur celles-ci qu’elle travaillera. D’une part, elle désire améliorer ses pratiques de gestion des matières résiduelles. Pour le moment, aucune installation facilitant la récupération des matières n’est présente à l’intérieur de l’organisation. De plus, la Ville chargera un surplus de taxes aux entreprises ne participant pas à la collecte des matières putrescibles. C’est pourquoi elle désire emboîter le pas.
La gestion de l’eau représente aussi un enjeu important sur lequel la Boucherie travaillera dans les prochaines années. En effet, la présence de compresseurs utilisant l’eau potable en circuit ouvert pour leur refroidissement est un problème. Le péage de cette ressource prévue pour 2016 dans les entreprises obligera la Boucherie à trouver une alternative à cette problématique. Dans le cadre de cette démarche, quelques avenues pourront être explorées.
Du côté social, l’enjeu de la gestion des ressources humaines ressort du diagnostic. Il sera intéressant pour le propriétaire de mettre à profit cette démarche DD afin d’améliorer ses pratiques et de faire participer davantage les employés à l’épanouissement de l’entreprise. D’ailleurs, des outils de gestion des ressources humaines pourront émaner de cette démarche DD. De plus, l’entreprise désire s’informer davantage sur l’évolution des besoins et préoccupations de la clientèle afin de mieux orienter son développement. Enfin, elle travaillera à l’amélioration des canaux de communication avec celle-ci notamment par l’entremise des médias sociaux.