Un Noël durable

Le temps des fêtes est une période de l’année où il y a une énorme production de déchet. Plusieurs moyens s’offrent à nous afin de réduire notre empreinte environnementale et avoir un Noёl durable! Voici quelques suggestions présentées selon l’approche des 3-R (réduction à la source, réutilisation et recyclage-compostage):


Réduction à la source

– L’envoi de cartes de Noёl virtuelles permet de réduire la consommation de papier.
– L’utilisation de vaisselle durable au lieu de vaisselle en plastique est un bon moyen de réduire les déchets d’une fête. La vaisselle en plastique n’est pas récupérable et se retrouve directement dans les lieux d’enfouissement.
– Les jouets des enfants fonctionnent souvent à l’aide de piles, mais on peut choisir d’utiliser des piles rechargeables.
– Il est possible d’utiliser n’importe quelle boîte déjà en notre possession (boîtes de céréales, de biscuits ou de chaussures) pour faire des paquets cadeaux. 

    Réemploi

    – Les emballages métalliques, les choux et les rubans de plastique ne sont pas recyclables, mais ils peuvent être réutilisés.
    – Il est également possible de réutiliser les emballages cadeaux d’années précédentes ou d’être créatif en utilisant des vieux magazines, journaux, calendriers ou encore du tissu pour faire un emballage original et environnemental. Des techniques d’emballage pour les tissus inspirées des arts japonais furoshiki donnent aussi de bons résultats. En voici quelques exemples
    – Il est préférable de réutiliser ses guirlandes de Noёl ou de les donner, puisqu’elles ne sont pas récupérables.
    – Les restes de repas peuvent être congelés ou répartis entre les invités, sinon disposés dans la collecte municipale des matières putrescibles lorsqu’elle est disponible.   

      Recyclage-compostage

      – Une collecte pour les sapins naturels est offerte dans la plupart des municipalités pour leur recyclage. Il est par contre important d’utiliser seulement des décorations et des guirlandes pouvant s’enlever (exemple : éviter la neige en aérosol), sinon les sapins ne seront pas recyclés.   
      – Afin de trier les matières résiduelles au fur et à mesure, il est utile de mettre à la disposition des invités un bac pour les matières récupérables et un autre pour les bouteilles et les canettes consignées.
      – Les emballages cadeaux en papier, le papier de soie, les boîtes en carton et les enveloppes sont recyclables et peuvent être mis dans le bac à récupération. Suivez ce lien pour en apprendre plus sur les matières qui se récupèrent pendant la période des fêtes.

        Pour d’autres exemples d’un Noёl durable.

        Sur ce, nous vous souhaitons de joyeuses fêtes!

        ICI ON RECYCLE!

        La gestion des matières résiduelles est un enjeu important pour les institutions, les commerces et les industries (ICI). De nombreux ICI ont établi une gestion efficace des matières résiduelles permettant d’en récupérer une grande quantité. La récupération, la réduction à la source et la valorisation contribuent à réduire les impacts environnementaux en plus de diminuer les coûts de disposition des déchets.

        La certification ICI ON RECYCLE! permet aux ICI de se faire valoir pour leur bonne gestion des matières résiduelles. Trois niveaux de reconnaissance sont établis : niveau 1 – l’engagement, niveau 2 – la mise en œuvre et niveau 3 – la performance. Les conseillers en développement durable de Concertaction Estrie peuvent aider les ICI dans la démarche de certification.
        Il est donc temps que les ICI pratiquant une saine gestion des matières résiduelles se fassent connaître, car cette vision axée sur l’environnement représente une excellente valeur ajoutée sur l’image qu’ils projettent auprès de leurs clients et de leurs fournisseurs.  Elles pourront peut-être du même coup influencer d’autres ICI à en faire autant!

        Suivez ce lien pour avoir plus de détails de la certification ICI ON RECYCLE! 

        La Maison du Granit, un arrêt touristique incontournable se tournant vers le DD!

        La Maison du Granit est un organisme sans but lucratif situé à Lac-Drolet dans la MRC du Granit. L’organisation, située dans une ancienne carrière de granit,  gère un centre d’interprétation sur le sujet. Depuis 1989, elle présente le riche héritage des tailleurs de pierre de la région de Lac-Drolet, Sainte-Cécile-de-Whitton et Saint-Sébastien, qui sont des municipalités partenaires de la corporation. En plus de l’exposition et des animations, il y a présence d’une boutique souvenir, des prestations de spectacles et des démonstrations de taille de pierre. Enfin, les visiteurs qui se rendent sur les lieux peuvent profiter d’une vue panoramique sur la région.


        Pour la direction de l’organisme, le développement durable (DD) consiste à générer le moins de dommages possible sur l’environnement naturel et la faune. Il s’agit aussi de gérer de façon responsable les matières résiduelles et les boues de fosse septique. D’ailleurs, puisque l’organisation est gestionnaire d’un réseau de sentiers, elle doit porter une attention particulière à la protection de la faune et de la flore.

        Pour l’entreprise, divers enjeux liés au DD s’avèrent être intéressants à considérer dans le cadre de la démarche d’accompagnement. Il s’agit notamment de celui lié à la rénovation du bâtiment principal. L’entreprise étudiera la possibilité d’intégrer une toiture métallique pour la réfection de sa toiture. Sa durée de vie et ses attributs écologiques amènent l’organisation à envisager cette option.  

        De plus, dans le dossier du marketing et des communications, l’organisation travaillera à développer des stratégies pour attirer une clientèle qui sera dorénavant tournée vers Lac-Mégantic suite à la tragédie du 6 juillet 2013. L’attrait pour le site, le développement d’un service de restauration, l’offre de spectacles ou l’établissement de nouveaux partenariats dans la région pourront être des pistes d’actions intéressantes à explorer.

        Enfin, la gestion énergétique et celle des ressources humaines seront aussi des domaines d’intervention dans le cadre de la démarche pour assurer l’établissement de bases solides pour la survie à long terme de l’organisation.