Le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook : pionnier au Québec en matière de scène écoresponsable!

Pour une première fois au Québec, une salle de spectacle obtient la mention de « Scène écoresponsable ». Il s’agit de notre client, le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook. Grâce à ses efforts en développement durable, il obtient le niveau or de l’accréditation de scène écoresponsable du Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER).
 
Le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook est diffuseur de spectacles et détient des salles multifonctionnelles.
 
L’entreprise a débuté une démarche en développement durable à l’automne 2013 avec Concertaction Estrie.
 
Le Pavillon a mis en place plusieurs actions en développement durable telles que le compostage, le recyclage, la réduction à la source (par exemple, en évitant les produits suremballés), l’utilisation de produits écologiques et biodégradables et en favorisant l’achat de produits locaux. De plus, le Pavillon souhaite aller plus loin en remplaçant ses équipements techniques par des équipements utilisant moins d’énergie pour l’éclairage et le système de son.
L’accréditation sera officiellement remise lors du gala « Les Vivats », le 19 mars 2015 à Québec.
L’objectif de l’accréditation est de favoriser la tenue de spectacle de façon écoresponsable. Pour qu’un événement soit écoresponsable, il faut qu’il réduise ses impacts négatifs sur l’environnement et qu’il maximise ses effets positifs sur la société et l’économie.

Des pas en développement durable pour Métal Laroche

Métal Laroche est une entreprise de Lac-Mégantic, dans la MRC du Granit, qui est en affaires depuis 1985. Depuis 2001, 4 nouveaux propriétaires ont acquis la partie de transformation des métaux et de mécanique industrielle. À cette activité, ils ont ajouté la production de quais (Quais du Phare), ainsi que d’élévateurs de bateaux et tous les accessoires en aluminium qui s’y rattachent.
Pour l’entreprise, le développement durable doit aborder l’environnement au sens large. Elle se fait un devoir d’être sensible à l’environnement qui l’entoure et s’en préoccuper, et ce, dans toutes les sphères du DD.
La démarche d’accompagnement avec Concertaction Estrie vise 3 objectifs : trouver des solutions pour améliorer la gestion énergétique et des matières résiduelles, améliorer la performance globale de l’organisation  en DD et, à cet effet, doter l’organisation d’outils de gestion lui permettant d’améliorer ses pratiques.
Pour l’énergie, l’entreprise utilise actuellement 3 chaudières au mazout. La possibilité de changer le système sera évaluée. Pour la question des matières résiduelles, nous parlons d’amélioration des pratiques de gestion des matières de tous genres et de communication adéquate auprès des employés.
Pour la question des outils de gestion, il sera notamment question de sonder la perception de la clientèle des quais afin d’être plus au fait de l’évolution de leurs attentes et leurs habitudes de consommation. Il sera aussi question de doter l’organisation d’un manuel de l’employé. Enfin, les pratiques de communication seront peaufinées autant à l’interne qu’à l’externe.