Trèd’si, un acteur-clé en récupération de bois traité

Trèd’si inc. est une entreprise de 12 employés située à Westbury dans la MRC du Haut-Saint-François. Mise sur pied en 1984, Trèd’si inc. se spécialise dans la disposition environnementalement responsable du bois traité et la vente de produits recyclés, allant des poteaux de bois rond jusqu’aux planches de toutes dimensions. Parmi ses nombreux clients de toutes tailles, l’entreprise s’occupe notamment de la disposition du bois traité d’Hydro-Québec qui doit se départir de façon écologique de ses poteaux électriques en fin de vie utile.

Pour Mohika Tremblay, qui œuvre au sein de l’équipe de direction, le développement durable (DD) rime avec la pérennité de l’entreprise dans une vision long terme. Chez Trèd’si inc., l’aspect environnemental du DD prend une importance majeure : elle est au cœur de leur modèle d’affaires.

L’entreprise exploite d’ailleurs une unité mobile de traitement des eaux contaminées permettant non seulement de se conformer aux exigences environnementales sur son terrain, mais également d’offrir un service de haute performance à d’autres entreprises désirant traiter leurs effluents.

Dans le cadre de la démarche en développement durable avec Concertaction Estrie, Trèd’si inc. se penche sur la communication de ses engagements, l’encadrement améliorée des conditions de travail ainsi que le contrôle de la rentabilité.

Changements climatiques : quels sont les impacts en Estrie?

Alors que les changements climatiques font encore parler d’eux  cette semaine dans les médias avec le sommet des premiers ministres provinciaux sur les changements climatiques, on peut se demander quels sont les impacts locaux à ce phénomène planétaire?

Le Regroupement national des conseils régionaux en environnement (RNCREQ) en collaboration avec les Conseils régionaux en environnement (CRE) publiaient récemment une série de fiches pour présenter ces impacts régionaux.

Ainsi, on y apprend notamment que les secteurs de la foresterie, de l’agriculture et du tourisme hivernal sont particulièrement touchés en Estrie. Les infrastructures sont également fragilisées et des nuisances plus nombreuses liées aux sécheresses et vagues de chaleur se font également sentir dans la population.

D’excellentes raisons donc pour continuer à réduire vos émissions de gaz à effet de serre, pour le bien-être global…et local!

Jetez un coup d’oeil sur la fiche Faire face aux changements climatiques en Estrie.

Le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook : pionnier au Québec en matière de scène écoresponsable!

Pour une première fois au Québec, une salle de spectacle obtient la mention de « Scène écoresponsable ». Il s’agit de notre client, le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook. Grâce à ses efforts en développement durable, il obtient le niveau or de l’accréditation de scène écoresponsable du Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER).
 
Le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook est diffuseur de spectacles et détient des salles multifonctionnelles.
 
L’entreprise a débuté une démarche en développement durable à l’automne 2013 avec Concertaction Estrie.
 
Le Pavillon a mis en place plusieurs actions en développement durable telles que le compostage, le recyclage, la réduction à la source (par exemple, en évitant les produits suremballés), l’utilisation de produits écologiques et biodégradables et en favorisant l’achat de produits locaux. De plus, le Pavillon souhaite aller plus loin en remplaçant ses équipements techniques par des équipements utilisant moins d’énergie pour l’éclairage et le système de son.
L’accréditation sera officiellement remise lors du gala « Les Vivats », le 19 mars 2015 à Québec.
L’objectif de l’accréditation est de favoriser la tenue de spectacle de façon écoresponsable. Pour qu’un événement soit écoresponsable, il faut qu’il réduise ses impacts négatifs sur l’environnement et qu’il maximise ses effets positifs sur la société et l’économie.

Des pas en développement durable pour Métal Laroche

Métal Laroche est une entreprise de Lac-Mégantic, dans la MRC du Granit, qui est en affaires depuis 1985. Depuis 2001, 4 nouveaux propriétaires ont acquis la partie de transformation des métaux et de mécanique industrielle. À cette activité, ils ont ajouté la production de quais (Quais du Phare), ainsi que d’élévateurs de bateaux et tous les accessoires en aluminium qui s’y rattachent.
Pour l’entreprise, le développement durable doit aborder l’environnement au sens large. Elle se fait un devoir d’être sensible à l’environnement qui l’entoure et s’en préoccuper, et ce, dans toutes les sphères du DD.
La démarche d’accompagnement avec Concertaction Estrie vise 3 objectifs : trouver des solutions pour améliorer la gestion énergétique et des matières résiduelles, améliorer la performance globale de l’organisation  en DD et, à cet effet, doter l’organisation d’outils de gestion lui permettant d’améliorer ses pratiques.
Pour l’énergie, l’entreprise utilise actuellement 3 chaudières au mazout. La possibilité de changer le système sera évaluée. Pour la question des matières résiduelles, nous parlons d’amélioration des pratiques de gestion des matières de tous genres et de communication adéquate auprès des employés.
Pour la question des outils de gestion, il sera notamment question de sonder la perception de la clientèle des quais afin d’être plus au fait de l’évolution de leurs attentes et leurs habitudes de consommation. Il sera aussi question de doter l’organisation d’un manuel de l’employé. Enfin, les pratiques de communication seront peaufinées autant à l’interne qu’à l’externe.

Confections Troy, une option locale pour la confection d’uniformes

Confections Troy est une entreprise de 45 employés située à Weedon, dans le Haut-Saint-François. En place depuis 1945, ce fabricant confectionne sur mesure des uniformes de policier, des pantalons de protection, des uniformes pour le milieu hospitalier, des uniformes scolaires et plusieurs autres types de pantalons de travail. La clientèle de Confections Troy se trouve principalement au Québec, plus particulièrement à Montréal où l’on retrouve beaucoup de grands donneurs d’ordres.
Pour le copropriétaire, M. Marc Beaudoin, le développement durable prend sa force dans son aspect environnemental. L’économie d’énergie et la saine gestion des matières résiduelles se trouvent d’ailleurs au cœur de ses préoccupations.
Conformément à sa vision première du développement durable, la gestion de l’énergie et des matières résiduelles occupent une place prioritaire dans les enjeux sur lesquels l’entreprise souhaite se pencher dans le cadre de la démarche avec Concertaction Estrie. Il y a également une ouverture à améliorer de façon plus large les performances en développement durable de l’entreprise en touchant d’autres enjeux sociaux, économiques ou environnementaux.

Un Noël durable

Le temps des fêtes est une période de l’année où il y a une énorme production de déchet. Plusieurs moyens s’offrent à nous afin de réduire notre empreinte environnementale et avoir un Noёl durable! Voici quelques suggestions présentées selon l’approche des 3-R (réduction à la source, réutilisation et recyclage-compostage):


Réduction à la source

– L’envoi de cartes de Noёl virtuelles permet de réduire la consommation de papier.
– L’utilisation de vaisselle durable au lieu de vaisselle en plastique est un bon moyen de réduire les déchets d’une fête. La vaisselle en plastique n’est pas récupérable et se retrouve directement dans les lieux d’enfouissement.
– Les jouets des enfants fonctionnent souvent à l’aide de piles, mais on peut choisir d’utiliser des piles rechargeables.
– Il est possible d’utiliser n’importe quelle boîte déjà en notre possession (boîtes de céréales, de biscuits ou de chaussures) pour faire des paquets cadeaux. 

    Réemploi

    – Les emballages métalliques, les choux et les rubans de plastique ne sont pas recyclables, mais ils peuvent être réutilisés.
    – Il est également possible de réutiliser les emballages cadeaux d’années précédentes ou d’être créatif en utilisant des vieux magazines, journaux, calendriers ou encore du tissu pour faire un emballage original et environnemental. Des techniques d’emballage pour les tissus inspirées des arts japonais furoshiki donnent aussi de bons résultats. En voici quelques exemples
    – Il est préférable de réutiliser ses guirlandes de Noёl ou de les donner, puisqu’elles ne sont pas récupérables.
    – Les restes de repas peuvent être congelés ou répartis entre les invités, sinon disposés dans la collecte municipale des matières putrescibles lorsqu’elle est disponible.   

      Recyclage-compostage

      – Une collecte pour les sapins naturels est offerte dans la plupart des municipalités pour leur recyclage. Il est par contre important d’utiliser seulement des décorations et des guirlandes pouvant s’enlever (exemple : éviter la neige en aérosol), sinon les sapins ne seront pas recyclés.   
      – Afin de trier les matières résiduelles au fur et à mesure, il est utile de mettre à la disposition des invités un bac pour les matières récupérables et un autre pour les bouteilles et les canettes consignées.
      – Les emballages cadeaux en papier, le papier de soie, les boîtes en carton et les enveloppes sont recyclables et peuvent être mis dans le bac à récupération. Suivez ce lien pour en apprendre plus sur les matières qui se récupèrent pendant la période des fêtes.

        Pour d’autres exemples d’un Noёl durable.

        Sur ce, nous vous souhaitons de joyeuses fêtes!