Bienvenue sur le site de Concertaction Estrie!

 
Concertaction Estrie, anciennement connu sous le nom SADC de l’Estrie, vous souhaite la bienvenue sur le nouveau blogue mettant en valeur notre nouvelle image. C’est avec un plaisir renouvelé que nous continuerons d’être un carrefour d’information en présentant des capsules sur les nouvelles clés en développement durable, ainsi que les traditionnels portraits des entreprises de la région voulant en faire plus en DD.
C’est donc un rendez-vous à notre nouvelle adresse : concertactionestrie.ca.
Ajoutez-nous tout de suite à vos « favoris »!

Un arboriculteur qui a à cœur la protection des arbres

 Arboriculture Carrier est une entreprise située à Wotton dans la MRC des Sources. Celle-ci offre un service d’élagage, d’abattage, de dessouchage et de plantation d’arbres. L’entreprise procède aussi à des évaluations monétaires d’arbres en cas de sinistre ou de réclamation en dommages à un assureur.

Arboriculture Carrier œuvre dans un secteur d’activité en constante évolution qui s’oriente de plus en plus vers une meilleure gestion des arbres. La réglementation municipale y est pour quelque chose; plusieurs municipalités exigent des permis de coupe de la part des citoyens lorsqu’ils veulent procéder à l’abattage d’un arbre situé sur leur propriété.
Pour le propriétaire, le développement durable en arboriculture met l’arbre à l’avant-plan. Pour lui, l’arbre doit être planté à la bonne place pour éviter de le couper plus tard. Il faut que l’arbre dure dans le temps. Le propriétaire guide donc sa clientèle vers le choix du meilleur arbre selon le lieu afin d’éviter qu’il casse et subisse une coupe inutile dans le futur. 
La démarche en développement durable des SADC offrira une opportunité de faire évoluer positivement l’image de l’entreprise. Ce faisant, elle misera sur la démystification du terme arboriculture qui est mal compris du public et sur le dévoilement de la véritable nature de l’entreprise qui vise davantage la protection de l’arbre que son abattage. 
Une des raisons pour laquelle l’entreprise s’est engagée dans une démarche DD, c’est l’identification de l’opportunité de valorisation des résidus de bois produits par l’organisation. Elle en produit près de 600 tonnes annuellement et désire en faire une activité lucrative. Une des voies qui semble prometteuse est de les revendre en tant que bois raméal fragmenté, un engrais très riche en horticulture. D’autres options pourront être étudiées comme la transformation en granules ou en copeaux de bois de chauffage utilisés dans les chaudières. 
De plus, des pratiques diminuant la consommation de carburant liée aux déplacements des véhicules de l’entreprise seront implantées afin de diminuer la production de gaz à effet de serre et les coûts dans l’entreprise. Enfin, le propriétaire désire aussi sensibiliser sa clientèle à la protection de l’arbre en s’associant à une cause lui permettant de distribuer gratuitement des arbres à sa clientèle. Il aimerait aussi pouvoir sensibiliser les différentes municipalités à l’importance d’implanter des règlements en faveur de la protection des arbres dans le but d’éviter les coupes abusives de certains citoyens. Une action en ce sens sera entreprise au cours de l’année 2014.


Alegria confectionne des pâtes à saveur de développement durable.

En novembre 2008, Mme Marie-Hélène Gagné et M. Éric Daigneault ont acheté la marque de commerce Alegria et les équipements de fabrication de ces pâtes alimentaires biologiques de la Meunerie Milanaise.
La petite usine de production est maintenant à Stornoway et emploie 12 personnes. On y produit 30 types différents de pâtes certifiées biologiques commercialisées sous la marque Alégria. L’entreprise prépare également des pâtes spécifiques commercialisées par d’autres entreprises.
Pour la copropriétaire, Mme Gagné, le développement durable est d’abord une histoire de valeurs personnelles. Un des buts avoués de l’entrepreneure est d’offrir à la petite communauté de Stornoway un employeur de choix et un levier de fierté et de développement. Elle souhaite également transmettre à ses employés le souci de l’environnement et le goût de l’implication sociale. Enfin, elle perçoit clairement l’avantage qu’apporte le développement durable pour démarquer son produit sur le marché. À ce titre, le respect de l’environnement est à la base des produits développés, de la provenance des ingrédients au format de l’emballage.
Plusieurs pratiques en place relèvent du DD : les pâtes sont conçues à base de farine biologique locale, c’est-à-dire des farines de la Milanaise; les sacs dans lesquels sont emballées les pâtes intègrent un mécanisme de fermeture, permettant de faciliter leur réutilisation comme sac de congélation; les boîtes utilisées pour les livraisons sont faites localement (Norampac) et intègrent de la fibre recyclée; les palettes utilisées pour la livraison sont fabriquées chez un fournisseur dans une localité voisine; les propriétaires sont impliqués dans un projet de marché alimentaire public local.
De la formation a été offerte aux employés, en partie des étudiants, en collaboration avec les conseillers en DD des SADC. La révision de la politique de DD et d’autres outils de gouvernance et de communication font partie des prochaines actions à réaliser. Alégria se positionne comme un bel exemple de gestion participative avec une vision clairement établie intégrant la collectivité dans laquelle œuvre l’entreprise.

L’Atelier cheval de bois fabrique des jouets taillés dans le développement durable

L’Atelier Cheval de bois est une entreprise située à Coaticook, tout près de la frontière américaine. Elle fabrique une gamme de jouets de bois vendus principalement au Québec dans des boutiques spécialisées ou lors de salons d’exposition tels que les salons des métiers d’art.
On peut associer les débuts de l’atelier à M. Jacques Aubert qui démarra sa fabrique dans les années 1970.  Les deux propriétaires actuels de l’entreprise, M. Sébastien Philibert et Mme Marie Blanchette, ont repris l’entreprise en 2011 des mains du fils du fondateur et de sa compagne qui avaient décidé de redonner vie à l’atelier en 2006.
Pour les propriétaires, le développement durable (DD) rejoint leur objectif d’offrir des jouets durables ayant un impact réduit sur l’environnement et ne présentant pas de risque pour la santé des enfants. Leur vision du DD passe également par l’importance que prend l’approvisionnement local de leur matériau premier : le bois provient d’une forêt aménagée par un voisin à moins d’un kilomètre de l’atelier.
La démarche en développement durable amène les artisans de l’Atelier à se pencher sur tous les impacts de leurs jouets dans une optique de cycle de vie. Déjà performants en utilisant des produits sains et non toxiques, ils n’hésitent d’ailleurs pas à étudier et tester différentes nouvelles huiles et teintures pour aller toujours plus loin.
Des actions sont également au programme afin de mieux communiquer  l’engagement en DD de l’entreprise. Le site Internet sera révisé et des affiches pour les salons mises en place.

Grondin Guilbeault Fontaine Notaires S.A. démontre que le développement durable s’intègre dans tous les types d’entreprises!

Grondin Guilbeault Fontaine Notaires S.A. (GGF Notaires) est une entreprise offrant divers services juridiques, notamment au niveau des droits immobiliers, des droits des personnes, des droits agricoles et des droits commerciaux. Située au cœur de Cookshire-Eaton, l’entreprise a été fondée en 1931 et emploie présentement deux notaires et copropriétaires : Me Patrick Guilbeault et Me Patricia Fontaine ainsi que deux adjointes administratives. GGF Notaires jouit d’une relation de confiance de longue date avec sa clientèle qui se trouve principalement sur le territoire de la MRC du Haut-Saint-François.
Pour les propriétaires, l’implication dans le milieu et le lien créé avec la communauté sont une partie importante de leur vision du développement durable (DD). De façon plus générale, l’application du DD implique pour eux de changer le point de vue sur leurs activités courantes afin d’y intégrer des considérations sociales et environnementales.
Au cours de l’été, l’équipe a bien démontré ce que signifie d’intégrer concrètement le DD en organisant un cocktail écoresponsable. Notons particulièrement les bouchées à saveur locale, l’utilisation de vaisselle compostable, le tri bien affiché des matières résiduelles et la présence de musicien de la région pour animer le tout. La soirée fut une grande réussite!
L’entreprise compte bien continuer à mettre en place des mesures de DD, notamment au niveau de la performance énergétique du bâtiment centenaire qu’elle occupe et de la diminution de la consommation de papier.
GGF Notaires est la preuve qu’une petite entreprise de services peut très bien mettre en œuvre une démarche de développement durable avec des résultats concrets à différents niveaux!

Félicitations à Tardif Diesel!

L’entreprise Tardif Diesel, située à Ascot Corner, a été finaliste pour les Prix d’excellence en environnement des Cantons-de-l’Est 2013. Elle a pu profiter de sa soirée au Gala du 22 octobre dernier pour connaître d’autres entreprises qui, comme elle, se démarquent dans la région en intégrant le développement durable de façon exemplaire dans leurs pratiques.

Rappelons que Tardif Diesel a été accompagnée par des conseillers en développement durable des SADC de l’Estrie au cours des deux dernières années.

Pour en connaître davantage sur les finalistes et gagnants des Prix d’excellence en environnement des Cantons-de-l’Est 2013, consultez le site de Fondation Estrienne en Environnement.

Une boucherie qui sort de l’ordinaire!

La Boucherie La Bonne Coupe est une entreprise située à Asbestos dans la MRC des Sources. En plus de la boucherie, l’entreprise exploite un département de charcuterie et une section de repas prêt-à-manger. L’entreprise a débuté ses activités en 1990 et elle a procédé à de grandes rénovations au bâtiment en 1996. Depuis 2008, Sébastien Marcotte, le fils du propriétaire, a pris la relève de l’entreprise pour en assurer la pérennité.
Pour le jeune propriétaire, le développement durable est davantage lié aux économies en argent que l’entreprise peut réaliser par ses actions environnementales. Il désire ainsi réduire ses coûts de production tout en agissant sur l’environnement.
L’entreprise a déjà mis en place des actions intéressantes en DD dont voici quelques exemples : embauche d’employés en réinsertion sociale, abolition des horaires fractionnés pour les employés, participation au programme conciliation étude-travail des Carrefour jeunesse-emploi de l’Estrie, récupération de la viande non vendue, participation à la mutuelle de prévention pour la CSST, réutilisation d’une partie des boîtes de carton pour l’emballage des commandes, dons de surplus de nourriture, etc.
Quelques priorités d’actions ressortent du diagnostic de l’entreprise et c’est sur celles-ci qu’elle travaillera. D’une part, elle désire améliorer ses pratiques de gestion des matières résiduelles. Pour le moment, aucune installation facilitant la récupération des matières n’est présente à l’intérieur de l’organisation. De plus, la Ville chargera un surplus de taxes aux entreprises ne participant pas à la collecte des matières putrescibles. C’est pourquoi elle désire emboîter le pas.
La gestion de l’eau représente aussi un enjeu important sur lequel la Boucherie travaillera dans les prochaines années. En effet, la présence de compresseurs utilisant l’eau potable en circuit ouvert pour leur refroidissement est un problème. Le péage de cette ressource prévue pour 2016 dans les entreprises obligera la Boucherie à trouver une alternative à cette problématique. Dans le cadre de cette démarche, quelques avenues pourront être explorées.
Du côté social, l’enjeu de la gestion des ressources humaines ressort du diagnostic. Il sera intéressant pour le propriétaire de mettre à profit cette démarche DD afin d’améliorer ses pratiques et de faire participer davantage les employés à l’épanouissement de l’entreprise. D’ailleurs, des outils de gestion des ressources humaines pourront émaner de cette démarche DD. De plus, l’entreprise désire s’informer davantage sur l’évolution des besoins et préoccupations de la clientèle afin de mieux orienter son développement. Enfin, elle travaillera à l’amélioration des canaux de communication avec celle-ci notamment par l’entremise des médias sociaux.