Le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook, un phare du DD à Coaticook

Le Pavillondes arts et de la culture de Coaticook est un organisme à but non lucratif créé en 1995. En plus d’être diffuseur de spectacles, l’organisme fait office de centre culturel pour la Ville de Coaticook, offre divers cours à la population locale et fait de la location de salles pour des événements. Plusieurs partenaires financent l’organisme, mais le principal bailleur de fonds est la Ville de Coaticook.
Pour la direction générale, le DD leur permettra d’évoluer vers une diminution de l’empreinte de l’organisme sur l’environnement, de contribuer à la santé de la planète et non de la détruire, d’être plus responsable envers elle. Du côté social, c’est d’établir une relation durable avec les parties prenantes, les fournisseurs, les commanditaires et le public en plus de faire en sorte que tous deviennent accros de l’organisation par l’offre d’activités.
Dans le cadre de sa démarche d’accompagnement avec Concertaction Estrie, Le Pavillon évoluera notamment vers l’accréditation « scènes écoresponsables ». D’ailleurs, elle sera l’une des premières salles au Québec à obtenir cette accréditation. Pour ce faire, elle devra d’abord obtenir le niveau 3 ‑ Performance, échelon Or du programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! de RECYC-QUÉBEC. Cela ne représente maintenant qu’une question de formalité, car une caractérisation des matières a permis d’établir le taux de récupération de l’organisme à 89 %.
Dans le cadre de la démarche, les différents moyens d’ouvrir le dialogue en établissant des canaux de communication solides et efficaces avec les différentes parties prenantes de l’organisation seront étudiés. En effet, par l’implication de plusieurs partenaires dans la gestion de l’organisation, elle doit tenir compte de chacun d’eux. 
Enfin, une formation en DD a déjà été donnée aux employés afin de leur faire bien comprendre le sens du concept et comment il s’applique dans l’organisation. C’est d’ailleurs un excellent moyen pour l’organisation de faire d’eux des courroies de transmission du DD aux différentes parties prenantes de l’organisation, dont la clientèle des spectacles.

Des pas vers le développement durable pour Impressions GB

Impressions GBest une entreprise située à Coaticook comptant 7 employés. En place depuis 1983, Impressions GB se spécialise dans l’imprimerie, le lettrage, les enseignes et l’infographie. La broderie, la sérigraphie et la vente d’objets promotionnels personnalisés font également partie des services offerts par l’entreprise.
Pour le copropriétaire, M. David Bérubé, intégrer le développement durable dans son entreprise signifie d’abord et avant tout de faire les bons choix stratégiques en fonction du long terme. Par exemple, le remplacement récent de son système de chauffage au mazout par une fournaise électrique se veut une décision qui sera intéressante financièrement et environnementalement pour de nombreuses années. Par ailleurs, le développement durable est aussi perçu comme un ensemble de valeurs ayant un écho particulier pour les employés plus jeunes et voués à prendre la relève de l’entreprise. Il s’agit également d’un avantage compétitif pour attirer les meilleurs éléments lors de l’embauche de nouveau personnel et améliorer la rétention des employés.
Certains enjeux ont été préalablement identifiés par l’entrepreneur : mission-vision-valeurs, stratégie d’organisation, gouvernance, participation et relations de travail, responsabilité sur les produits et services, ainsi que les pratiques d’achat ou d’approvisionnement.  Depuis le début de l’accompagnement, une attention particulière a déjà été prêtée à la mise en place d’une politique de service à la clientèle qui pourrait être implantée prochainement.

L’apport d’entreprises pour le développement durable est souligné

Le 21 mai, lors d’une soirée de réseautage dédiée aux entreprises, Concertaction Estrie a souligné les efforts de onze organisations de la région ayant amorcé une démarche en développement durable (DD). Cet événement avait lieu au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook.    
Toutes les entreprises à l’honneur sont initiatrices de projets innovateurs en DD. Bien que chacune ait entrepris une démarche générale, quelques éléments les distinguent : Arboriculture Carrier de Wotton désire explorer les pistes de valorisation de ses résidus de bois; La Chèvrerie Cocher Capella de Danville veut étudier l’avenue de la certification biologique pour ses produits de la chèvre; Le restaurant le Temps des Cerises de Danville travaillera particulièrement à l’amélioration de sa gestion des ressources humaines en y développant des outils de gestion appropriés; Le Pavillon des Arts et de la Culture de Coaticook travaillera sur l’atteinte de l’accréditation Scène écoresponsable et sera l’une des premières salles accréditées au Québec; La Boulangerie Croissant d’Or de Nantes améliorera sa gestion de l’énergie, des matières résiduelles et des ressources humaines; Bio-Bon de Coaticook se penchera sur des études avancées visant à réduire les impacts environnementaux de ses produits; Impressions GB de Coaticook travaillera sur la mise en place des meilleures pratiques de communication auprès de sa clientèle; Crac Nature de Coaticook travaillera sur l’intégration du DD dans ses communications à l’externe.

Au cours de cet événement, les conseillers en DD de Concertaction Estrie ont mentionné que l’organisme recrute actuellement d’autres entreprises, institutions et organisations municipales en Estrie qui pourront profiter d’un accompagnement complet en DD. Pour un montant très accessible une organisation peut profiter des services d’accompagnement en DD, et ainsi, augmenter ses chances de demeurer concurrentielle dans son secteur d’activité. Les organisations qui souhaiteraient en savoir davantage sur les services de Concertaction Estrie sont invitées à consulter le site Internet de l’organisme et à contacter les conseillers : www.concertactionestrie.ca.

Un renouveau pour Concertaction Estrie

Le 21 mai, lors d’une conférence de presse tenue au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook, Concertaction Estrie a procédé au dévoilement de ses nouveaux partenaires financiers, de ses nouveaux services et de sa nouvelle image. 
Concertaction Estrie, anciennement connu sous le nom « SADC de l’Estrie », a annoncé la participation financière de nouveaux partenaires pour les deux prochaines années dans le cadre de son projet d’accompagnement d’organisations sur la voie du DD. Les quatre Société d’aide au développement de la collectivité de la région de l’Estrie (SADC du Haut-Saint-François, des Sources, région de Coaticook et région de Mégantic) demeurent les principaux partenaires du projet avec une participation de 120 000 $. Ils seront maintenant épaulés par la Conférence régionale des élus de l’Estrie pour un montant de 50 000 $ et des Centre d’aide aux entreprises (CAE Memphrémagog et Val-St-François) pour une contribution de 10 000 $ chacun. « Grâce à la participation de nouveaux partenaires, nous sommes en mesure de maintenir le service d’accompagnement accessible pour les petites organisations », a avancé la présidente de l’organisme, Ginette Isabel. Puisque plusieurs nouveaux partenaires sont maintenant impliqués, Concertaction Estrie sera en mesure d’étendre son service d’accompagnement sur l’ensemble du territoire estrien, une nouveauté pour l’organisme qui a été créé en 2010. Ainsi, la Ville de Sherbrooke et les MRC de Memphrémagog et du Val-Saint-François seront maintenant desservies.
Au cours de l’événement, l’organisme a également annoncé qu’elle sollicitera les différentes organisations municipales estriennes afin de les inviter à entreprendre des démarches intégrées en DD. C’est d’ailleurs une toute nouvelle clientèle avec qui l’organisme souhaite travailler dans les prochaines années. En plus, il sera possible pour elles de faire appel aux services de l’organisme dans le cadre de projets particuliers liés au DD : développement de stratégies de support à un projet d’habitations et de quartiers durables, de gestion de l’eau, de gestion des matières résiduelles, d’efficacité énergétique, etc. Par ailleurs, l’organisme a également fait valoir son nouveau service de formation destiné aux acteurs intéressés à appliquer et intégrer le DD dans leurs pratiques. Enfin, Concertaction Estrie a aussi dévoilé le nouveau logo associé à son nouveau nom de même que son site Internet amélioré.

Bienvenue sur le site de Concertaction Estrie!

 
Concertaction Estrie, anciennement connu sous le nom SADC de l’Estrie, vous souhaite la bienvenue sur le nouveau blogue mettant en valeur notre nouvelle image. C’est avec un plaisir renouvelé que nous continuerons d’être un carrefour d’information en présentant des capsules sur les nouvelles clés en développement durable, ainsi que les traditionnels portraits des entreprises de la région voulant en faire plus en DD.
C’est donc un rendez-vous à notre nouvelle adresse : concertactionestrie.ca.
Ajoutez-nous tout de suite à vos « favoris »!

Un arboriculteur qui a à cœur la protection des arbres

 Arboriculture Carrier est une entreprise située à Wotton dans la MRC des Sources. Celle-ci offre un service d’élagage, d’abattage, de dessouchage et de plantation d’arbres. L’entreprise procède aussi à des évaluations monétaires d’arbres en cas de sinistre ou de réclamation en dommages à un assureur.

Arboriculture Carrier œuvre dans un secteur d’activité en constante évolution qui s’oriente de plus en plus vers une meilleure gestion des arbres. La réglementation municipale y est pour quelque chose; plusieurs municipalités exigent des permis de coupe de la part des citoyens lorsqu’ils veulent procéder à l’abattage d’un arbre situé sur leur propriété.
Pour le propriétaire, le développement durable en arboriculture met l’arbre à l’avant-plan. Pour lui, l’arbre doit être planté à la bonne place pour éviter de le couper plus tard. Il faut que l’arbre dure dans le temps. Le propriétaire guide donc sa clientèle vers le choix du meilleur arbre selon le lieu afin d’éviter qu’il casse et subisse une coupe inutile dans le futur. 
La démarche en développement durable des SADC offrira une opportunité de faire évoluer positivement l’image de l’entreprise. Ce faisant, elle misera sur la démystification du terme arboriculture qui est mal compris du public et sur le dévoilement de la véritable nature de l’entreprise qui vise davantage la protection de l’arbre que son abattage. 
Une des raisons pour laquelle l’entreprise s’est engagée dans une démarche DD, c’est l’identification de l’opportunité de valorisation des résidus de bois produits par l’organisation. Elle en produit près de 600 tonnes annuellement et désire en faire une activité lucrative. Une des voies qui semble prometteuse est de les revendre en tant que bois raméal fragmenté, un engrais très riche en horticulture. D’autres options pourront être étudiées comme la transformation en granules ou en copeaux de bois de chauffage utilisés dans les chaudières. 
De plus, des pratiques diminuant la consommation de carburant liée aux déplacements des véhicules de l’entreprise seront implantées afin de diminuer la production de gaz à effet de serre et les coûts dans l’entreprise. Enfin, le propriétaire désire aussi sensibiliser sa clientèle à la protection de l’arbre en s’associant à une cause lui permettant de distribuer gratuitement des arbres à sa clientèle. Il aimerait aussi pouvoir sensibiliser les différentes municipalités à l’importance d’implanter des règlements en faveur de la protection des arbres dans le but d’éviter les coupes abusives de certains citoyens. Une action en ce sens sera entreprise au cours de l’année 2014.


Alegria confectionne des pâtes à saveur de développement durable.

En novembre 2008, Mme Marie-Hélène Gagné et M. Éric Daigneault ont acheté la marque de commerce Alegria et les équipements de fabrication de ces pâtes alimentaires biologiques de la Meunerie Milanaise.
La petite usine de production est maintenant à Stornoway et emploie 12 personnes. On y produit 30 types différents de pâtes certifiées biologiques commercialisées sous la marque Alégria. L’entreprise prépare également des pâtes spécifiques commercialisées par d’autres entreprises.
Pour la copropriétaire, Mme Gagné, le développement durable est d’abord une histoire de valeurs personnelles. Un des buts avoués de l’entrepreneure est d’offrir à la petite communauté de Stornoway un employeur de choix et un levier de fierté et de développement. Elle souhaite également transmettre à ses employés le souci de l’environnement et le goût de l’implication sociale. Enfin, elle perçoit clairement l’avantage qu’apporte le développement durable pour démarquer son produit sur le marché. À ce titre, le respect de l’environnement est à la base des produits développés, de la provenance des ingrédients au format de l’emballage.
Plusieurs pratiques en place relèvent du DD : les pâtes sont conçues à base de farine biologique locale, c’est-à-dire des farines de la Milanaise; les sacs dans lesquels sont emballées les pâtes intègrent un mécanisme de fermeture, permettant de faciliter leur réutilisation comme sac de congélation; les boîtes utilisées pour les livraisons sont faites localement (Norampac) et intègrent de la fibre recyclée; les palettes utilisées pour la livraison sont fabriquées chez un fournisseur dans une localité voisine; les propriétaires sont impliqués dans un projet de marché alimentaire public local.
De la formation a été offerte aux employés, en partie des étudiants, en collaboration avec les conseillers en DD des SADC. La révision de la politique de DD et d’autres outils de gouvernance et de communication font partie des prochaines actions à réaliser. Alégria se positionne comme un bel exemple de gestion participative avec une vision clairement établie intégrant la collectivité dans laquelle œuvre l’entreprise.